Les banques en ligne fleurissent mais ça n’est pas lié au printemps. Depuis les années 2000, leur nombre ne fait que grandir. Mais comment se positionner face à ce phénomène digital ? Faut-il foncer aveuglément ? Quelles sont les question à se poser avec d’ouvrir votre premier compte bancaire en ligne ?

[toc]

Qu’est-ce qu’une banque en ligne ?

Il existe quasiment autant de type de banque que de banques elles-mêmes. Une banque en ligne ne définit pas l’activité de la banque, mais le moyen d’interagir avec ses utilisateurs. Si on retrouve beaucoup de banques de détails dans les banques en ligne, ce n’est pas une caractéristique stricte.

Les banques en ligne se caractérisent par deux éléments principaux :

  1. Elles ne mettent pas de guichets physiques à disposition
  2. Elles permettent d’accéder à leurs services par le biais d’internet ou d’applications mobiles

Le phénomène de la banque digitale n’échappent d’ailleurs pas aux plus grands. Le lancement imminent de la banque en ligne Marcus par Goldman Sachs en est un exemple frappant. La raison est simple. Le digital permet d’être plus proche de ses clients et de diminuer drastiquement les coûts d’exploitation d’une banque. Jusqu’à présent, 3 types d’acteurs se sont engouffrés dans la brèche du digital :

  1. Les banques traditionnelles
  2. Les assurances
  3. Les banque purement digitales

Il semblerait donc qu’une banque en ligne soit “simplement” une banque plus efficace et plus proche de ses utilisateurs .

A qui s’adressent ce genre de banque ?

Les banques totalement digitales ne s’adressent cependant pas à n’importe qui. Avant de vous lancer dans l’aventure, il est important de bien évaluer vos besoins afin de savoir s’ils pourront être remplis par ce type d’établissement.

Plus précisément, il est intéressant de se poser 4 questions.

La définition des besoins

Une banque en ligne est spécialement adaptée aux opérations simples. Elles son donc particulièrement intéressantes à considérer si vos principales activités consistent à recevoir un salaire et à effectuer des payements. Dès lors qu’il s’agit d’opérations complexes, un contact avec un conseiller est à considérer.

Un second aspect à considérer est la mobilité. Si vous êtes souvent en déplacement par exemple, un accès facilité à vos informations financière peut s’avérer particulièrement pratique.

Le prix

Selon une étude de la CLCV, les banques en ligne restent plus avantageuses que les banques traditionnelles pour certains produits. Pour les comptes de petite taille, une banque en ligne serait 3 fois moins cher qu’une banque traditionnelle. Pour des consommateurs plus fortunés, cette diminution tombe à 1.6 fois moins cher.

Il est cependant important de bien comparé les prix car les “packages présentés ont tendance à différer en fonction des banques.

La comparaison des banques en ligne

Un point supplémentaire à prendre en compte est la comparaison entre les offres des banques en ligne. La quasi totalité de ces banques vous offrent une ouverture de compte gratuite pour votre compte courant. Il faut donc chercher les différences au-delà de ce premier aspect. Les points de divergences se trouvent habituellement autour des aspects suivants :

  • les taux d’intérêts pratiqués en cas de solde négatif
  • les frais de transaction en cas d’activité en bourse
  • les coûts associés aux CB
  • l’envoi de documentation de compte est parfois payant
  • la possibilité d’avoir accès à un conseiller

La relation client

Enfin, la relation clientèle est un aspect qui peut différer entre une banque traditionnelle et une banque en ligne. Comme évoqué en introduction, le principe d’une banque en ligne est de supprimer la notion de guichet physique. Cependant, certaines banques en ligne décident de proposer un service personnalisé.

La relation avec son banquier reste un fondamental important pour beaucoup dans leurs affaires bancaires. Pensez-vous à ce point en vous demandant l’importance que vous y portez.

Une banque en ligne est-elle réellement moins chère ?

S’il existe une certitude concernant les banques en ligne, c’est bien le niveau de prix qui est effectivement moins élevé. Comme indiqué dans notre chapitre sur les choix, une étude établie en 2014 montrait que les banques digitales étaient entre 1.6 et 3 fois moins chers qu’une banque traditionnelle.

Un simple coup d’oeil sur les offres d’ouverture de compte montre à quel point les banques en lignes peuvent être compétitives. Cependant, cet aspect doit être surveiller car les statistiques récentes indiquent une augmentation de ces prix.

Quelle est la différence entre une banque traditionnelle et une banque en ligne ?

La différence entre une banque en ligne et une banque traditionnelle tient en 4 points :

  • Les tarifs : Nous en avons déjà largement parlé, les banques digitales sont moins chers que leurs consoeurs physiques.
  • La disponibilité : Sans notion de guichet, les banques sur internet sont disponible en tout temps et en tout lieu.
  • Le niveau d’information : L’accès à toute votre documentation de compte vous permet d’être constamment informé.
  • Les produits : Si la quasi totalité des produits sont disponibles en ligne, il est beaucoup plus facile d’y souscrire.

En d’autres termes, les banques en ligne ont maintenant tendance à offrir les mêmes prestations que les banques traditionnelles, mais de manière plus flexible et moins cher. Cette phrase aurait encore été fausse il y a quelques années, mais force est de constater que l’air du digital s’impose maintenant largement dans le secteur financier.

La banque en ligne semble très similaires aux banques traditionnelles. Mais est-ce vraiment le cas ?

La banque en ligne tend à offrir les même services qu’une banque traditionnelle, mais à moindre coût et de manière plus accessible.

Il est d’ailleurs très fréquent que les banques en ligne soient aujourd’hui des filiales des grandes banques physiques ou de groupes d’assurance.

L’avis d’un professionel de la finance

Mais alors, doit-on avoir peur des banques en ligne ? Peut-on s’y fier aveuglément ? Existe-t-il des précautions à prendre dans le cadre de ces relations commerciales ?

Aujourd’hui, il est difficile de différencier une banque en ligne d’une banque physique, tant le marché est dominé par les acteurs traditionnels. Les branches digitales sont en effet très souvent des initiatives de banques physiques, comme nous le rappelle l’étude du Figaro.

Cette constatation n’est pas forcément un mal puisque nous avons confiance en le système traditionnel. Il semblerait donc naturel d’étendre cette confiance au système en ligne. Une raison supplémentaire en est la notion digitale qui a tendance à renforcer la sécurité des différents systèmes.

Sur un plan financier cependant, la forte participation des banques traditionnelles n’est cependant pas forcément un bon signe. En capturant une large partie de ce marché, les acteurs traditionnels le rendent moins attractif de par leur capacité à influencer les prix.

En résumé

L’essor récent des banques en ligne s’inscrit dans un phénomène durable de consommation. Le “tout digital” est présent dans de nombreuses industries, apportant un service plus important au consommateur, ainsi que des prix avantageux. De plus, l’argument positif de la sécurité est particulièrement intéressant dans le secteur bancaire.

Il est à dénoté que la concentration importante d’acteurs traditionnels dans ce secteur ne va pas dans le sens d’une guerre des prix drastique sur le court terme.

En d’autres mots : les banques en ligne représente aujourd’hui un  pas majeur et positif dans la mise à disposition de services bancaires de qualité.