Ne vous êtes-vous jamais retrouvé devant une facture plus élevée que prévue en constatant des coûts que vous n’aviez upas anticipés ?

Je suis sûr que c’est le ca ! Il s’agit souvent de frais bancaires.

Il vous est cependant possible d’éviter les mauvaises surprises des frais bancaires et c’est le but de notre tableau comparatif des frais bancaires !

Les frais bancaires vous informent sur le coût de consommation de certaines actions et les dépassements éventuels de prestation.

Vous y retrouverez typiquement les frais liés aux virements, aux transferts, aux paiements et les frais liés aux différentes irrégularités.

Vous pouvez également consulter les tarifs des prestations bancaires sur notre page dédiée à ce thème.

En comparante les frais des services, on s'aperçoit que les services principaux sont parfois les plus taxés.

Les services en lignes les plus utilisés sont soumis à des frais bancaires.

Frais bancaires associés aux principaux services et dépassements

Les français sont inégaux devant les frais bancaires. En effet, on constate que plus vous avez de difficultés financières, plus vous serez matraqués par la multiplication de ces frais. Pour le client sans incidents de paiement, les frais bancaires tournent autour de 34€ par an, pour les personnes en difficultés, on est autour de 300€ (étude réalisée par 60 Millions de consommateurs, ainsi que Union nationale des associations familiales). Pour certains clients, ces frais peuvent même atteindre plusieurs milliers d’euros par an.

Cependant, afin de réduire au maximum la facture, mieux vaut connaître sa convention bancaire, et savoir comment les frais bancaires vous sont facturés.

Voici donc comment éviter simplement les surprises. Notre tableau comparatifs des frais de prestations vous donne une vue synthétique des catégories de frais.

BforBankBoursorama BanqueFortuneoHello bankING Direct
Virement occasionnel - initié par internet0 €0 €0 €0 €0 €
Virement permanent - initié par internetMise en place : 0 €Par exécution : 0 €Mise en place : 0 €Par exécution : 0 €Mise en place : 0 €Par exécution : 0 €Mise en place : 0 €Par exécution : 0 €Mise en place : 0 €Par exécution : 0 €
Prélèvement - Mise en place d'une autorisation0 €0 €0 €0 €0 €
Prélèvement - Frais pour chaque exécutionAucunAucunAucunAucunAucun
Prélèvement - Révocation de l'autorisationNon renseignéNon renseignéNon renseignéNon renseigné0 €
Prélèvement - Frais d'opposition0 €0 €0 €0 €0 €
Opération irrégulière - Commission d'intervention0 €0 €0 €0 €0 €
Chèque sans provision - Lettre d'information préalable au rejet d'un chèque10 €0 €12 €14 €0 €
Chèque sans provision - Rejet de chèque pour solde insuffisant (forfait)30 € pour chèque ≤ 50 euros50 € pour chèque > 50 euros30 € quel que soit le montant du chèque30 € pour chèque ≤ 50 euros50 € pour chèque > 50 euros30 € pour chèque ≤ 50 euros50 € pour chèque > 50 euros30 € pour chèque ≤ 50 euros50 € pour chèque > 50 euros
Autre opération sans provision - Lettre d’information pour compte débiteur non autorisé0 €0 €0 €20 €0 €
Autre opération sans provision - Rejet de prélèvement pour solde insuffisantMontant du prélèvement rejeté dans la limite de 10 €Montant du prélèvement rejeté dans la limite de 20 €Montant du prélèvement rejeté dans la limite de 20 €Montant du prélèvement rejeté dans la limite de 20 €(pour les seuls prélèvements rejetés d'un montant > 5 €)Montant du prélèvement rejeté dans la limite de 20 €
Autre opération sans provision - Rejet de virement pour solde insuffisant20 €0 €Montant du virement rejeté dans la limite de 20 €Montant du virement rejeté dans la limite de 20 €pour les virements permanents(pour les virements rejetés d'un montant > 20 €)(non précisé)
Divers - Frais de retour NPAI(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)5 €18 €(tarif non indiqué)
Divers - Interdiction Banque de France (autre établissement)(montant non indiqué)30 €30 €33,50 €(montant non indiqué)
Autorisation de découvert - Frais périodiques(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)0 €(tarif non indiqué)
Autorisation de découvert - Taux débiteur du découvert autoriséTaux débiteur de 7,00 %Taux débiteur de 7,00 %Taux débiteur de 8,00 %Taux débiteur de 8,00 %Taux débiteur de 8,00 %
Dépassement de découvert - Frais annexes de découvert(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)(tarif non indiqué)
Dépassement de découvert - Taux débiteur du découvertTaux débiteur de 16,00 %Taux débiteur de 16,00 %Taux débiteur de 16,00 %Taux débiteur de 18,40 %Taux débiteur de 14,00 %
Prêts distribués - Prêts à la consommationOuiOui-Oui-
Prêts distribués - Prêts immobiliersOuiOuiOuiOuiOui

Comprendre les frais bancaires

Lorsque vous décidez d’ouvrir un compte courant dans un établissement bancaire, votre conseiller vous proposera un package comprenant un certain nombre de services jugés utiles au quotidien (bien entendu vous pouvez négocier pour ajouter d’autres services selon vos besoins).

Parmi ces services, vous trouverez entre autres, des moyens de paiement, une carte bancaire (le plus souvent internationale), un chéquier, des relevés bancaires…

Bien que ces services semblent standard, sachez qu’il est toujours possible de négocier ces derniers. Si vous optez pour moins de services, vous pourrez souvent diminuer votre note de frais mensuelle.

Bon à savoir : Sachez que lors de l’ouverture de votre compte courant, la banque a l’obligation de vous informer du coût de ses services. Vous aurez ces informations dans votre convention de compte.

De plus chaque année avant le 31 Décembre, la banque vous enverra les tarifs qui entreront en vigueur pour l’année suivante. Les tarifs bancaires peuvent être très différents d’une banque à l’autre, car les établissements bancaires sont libres de fixer leurs tarifs tant qu’ils respectent la législation.

Les frais bancaires du quotidien

Les frais bancaires du quotidien sont liés au paiement de la formule liée à votre compte courant.

Si vous avez souscrit à un package de services, la banque pourra vous les facturer trimestriellement par exemple.

De plus, si vous avez besoin de services qui ne sont pas compris dans votre package, votre banquier vous les facturera. De sorte, il pourra éventuellement vous facturer l’émission d’un chèque de banque, d’un virement à l’étranger, …. Ces frais apparaîtront sur votre relevé mensuel en fonction de votre utilisation de ces services.


Les frais liés aux imprévus

Les frais liés aux imprévus sont les frais qui font habituellement grimper la facture des frais financiers.

Ces frais s’appliquent lorsque par exemple votre compte n’est pas approvisionné ou que vous dépassez le niveau de service pré-défini d’une prestation.

C’est pour cette raison qu’il est important de bien analyser votre besoin et leur adéquation avec les services avant de vous lancer. De la sorte, vous comprendrez mieux les limites de votre relation bancaire.

Les principales catégories de frais bancaires

La banque facture chacun de ses services à ces consommateurs. Cependant, pour réellement connaître le coût de sa banque, il faut être en mesure de comprendre les lignes sur les relevés de compte. Sachez aussi que chaque année, la banque a l’obligation de vous envoyer la facture de ses services pour l’année écoulée. Ainsi, vous y trouverez un récapitulatifs des frais qui vous auront été facturés. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller si vous avez des réclamations.

Les frais de tenue de compte

Parmi les frais bancaires du quotidien, on retrouve les frais de tenue de compte.

Alors, qu’avant les banquiers français n’en facturaient pas, la baisse des taux d’intérêts a réduit les marges ; ils ont donc décidé d’essayer d’enrayer le processus en facturant ces frais. De sorte que les banques françaises ont commencé à les facturer en 2015. Pour l’instant, les banques en ligne sont les seules à ne pas facturer de frais de tenue de compte.

En règle générale les frais de tenue de compte s’élèvent au maximum à 40€ par an. Attention, l’absence de frais de tenue de compte peut être conditionnée à un certain niveau de mouvements sur le compte en question, tels que le nombre d’opérations de carte bancaire, le niveau des dépenses mensuelles…

En fait, il s’agit pour ces banques d’inciter le client à domicilier ces comptes bancaires. De sorte que le client utilisera réellement le compte en question.

Frais de tenue de compte.

Les frais de tenue de compte sont devenus standards suite à la baisse des taux d’intérêt.

Conseil : Faites une simulation rapide de vos frais de compte sur un bout de papier et comparez les différentes offres de services pour sélectionner la plus adéquate dans votre cas.
Frais liés aux cartes de payement.

Soyez attentifs aux frais relatifs aux cartes bancaires. Ils sont parfois offerts la première année et rentreront pleinement en vigueur à partir de la deuxième.

Conseil : Une fois votre carte bancaire souscrite, vérifier les premières factures de frais pour vérifier que ces dernières correspondent à ce à quoi vous vous attendiez.

Les frais liés aux cartes bancaires

D’autres frais sont à compter dans les frais bancaires classiques, il s’agit entre autres de la facturation des moyens de paiement. En effet, si certaines banques offrent les moyens de paiement à leurs clients, d’autres décident de les facturer. Soyez vigilant, car il arrive que la gratuité ne soit valable que la première année.
La gratuité de la carte bancaire est devenue la spécificité des banquiers en ligne, mais prenez le temps de vérifier que ces offres ne sont pas soumises à conditions.

La carte bancaire est le moyen de paiement le plus utilisée par les français. Son coût varie en fonction du type de carte bancaire. En effet, il y’a deux types de cartes bancaires, la carte à paiement immédiat, ainsi que la carte à paiement différé. La carte à paiement différé permettent à son détenteur de différer le paiement de ses achats afin de ne débiter votre compte qu’une seule fois par mois. Tandis que pour la carte bancaire à débit immédiat, le coût de l’opération est débité dès, la réalisation de l’achat.

En plus du type de carte bancaire, vous pouvez aussi choisir la gamme. De ces deux critères dépendront le prix de votre carte bancaires (classique, premier, Platinium, world Elite, Infinite…).


Les retraits au-dela de la limite fixée

En règle générale dans votre convention de compte, la banque vous accorde un certain nombre de retraits d’espèces dans les distributeurs de ses concurrents. Bien entendu, les retraits dans les agences de votre banquier sont gratuits.

Lorsque vous aurez dépassé le nombre de retraits autorisé, vous devrez vous acquitter d’un montant forfaitaire pour chacun des retraits dans ces distributeurs de billets. En général, le montant est de 1€ par retrait quelque soit le montant du retrait. Les banques en ligne ne facturent pas les retraits déplacés.
Pour les retraits à l’étranger, les banques appliquent à leurs clients, une tarification forfaitaire, à laquelle, il faut ajouter une commission qui dépendra de la somme retirée.

Les dépassements de solde (découverts)

La politique de chaque banque est différente pour les dépassements de découvert. En fonction de votre historique, la banque décidera ou non d’autoriser l’opération. Mais, lorsqu’elle l’autorise, elle vous facturera la commission d’intervention, ainsi que les intérêts débiteurs.

Frais de retraits au-dela de la limite.

Les frais de retraits au-delà de la limite contractuelle, ainsi que les dépassements de solde, occasionnent des frais importants.

Conseil : Si vous constatez des frais fréquents liés à des dépassements, contactez votre banque pour discuter des adaptations possibles sur votre contrat de prestation.

Les frais d’intervention (ou commissions d’interventions)

Ces commissions sont prélevées par la banque lorsqu’elle doit financer une opération financière d’un client dont le compte bancaire n’est pas assez approvisionné. La banque prélève aussi des frais d’intervention quand le client a dépassé son autorisation de découvert autorisé.

En France, ces commissions d’interventions sont plafonnées à 8€, par opération, dans la limite de 80€ mensuel. Ainsi, pour chaque opération réalisée par carte bancaire, ou par chéquier, le client devra payer un supplément de 8€, en plus du montant de son opération. Pour les personnes en difficulté, ou bénéficiant du droit au compte le législateur a décidé de plafonner ces commissions à 4€ par opération, avec un plafond de 20€ par mois. De sorte que le client ayant dépassé son autorisation de découvert à tout intérêt à faire une grosse opération, plutôt que de multiplier les opérations.

En plus des commissions d’interventions, le client devra payer des intérêts débiteurs pour la provision apportée par son banquier. Sachez que légalement, la banque a pour obligation de vous informer au moins 14 jours avant de procéder au débit des commissions d’interventions sur votre compte.

Les intérêts débiteurs, ou agios correspondent à la rémunération de la banque pour couvrir votre découvert qu’il soit autorisé ou non. Ce taux est particulièrement élevé, dans certaines banques, il est très proche du taux d’usure. Cependant, certaines banques accordent des taux moins élevés pour les découverts autorisés. Le calcul des intérêts débiteurs se fait quotidiennement. Chaque jour, en fonction du montant du découvert, le banquier calculera les intérêts. Puis, le paiement des agios se fera trimestriellement.

Les autres frais

Il existe aussi d’autres frais tels que les frais de tenue de compte inactif. Ces frais sont appliqués pour les comptes bancaires sur lesquels il n’y a aucune activité. Légalement ces frais sont plafonnés à 30€ par an.
Sachez que la banque n’a aucune obligation de couvrir votre découvert bancaire.

Les obligations de votre banques, liées aux frais bancaires

Chaque année, le banquier doit envoyer à ses clients le récapitulatif des frais bancaires dont il s’est acquitté au cours de l’année écoulée. Chaque année, avant sa fin, le banquier a pour obligation d’envoyer à ces clients les éventuelles modifications de tarif pour l’année à venir. Sachez que vous avez aussi la possibilité de refuser une augmentation de tarifs. Pour les refuser, il vous suffira d’envoyer un courrier de refus des nouveaux tarifs par courrier avec accusé de réception.

En cas de litige, contactez le médiateur de la banque. Chaque banque a un médiateur avec lequel les clients peuvent entrer en relation en cas de litige.

Et puis, si vous n’êtes pas satisfait des conditions offertes par votre banquier, n’hésitez pas à changer d’établissements. D’ailleurs, le législateur a simplifié les démarches pour le changement de banque. Vous n’aurez plus à effectuer les démarches vous-même, c’est votre nouvel établissement bancaire qui s’en chargera gratuitement.

Finalement, à travers ces explications, il convient de noter qu’un suivi régulier de ses comptes bancaires permet d’éviter la multiplication des opérations coûteuses, telles que les commissions d’interventions. Et puis, si vous anticipez des difficultés financières, il vaut mieux en parler à votre banquier. Ainsi, vous pourrez traverser cette période de difficultés sans forcément avoir à vous acquitter de frais bancaires prohibitifs.

Les obligations légales liées aux frais bancaires.

Les banques sont tenues de vous indiquer tous changements de frais, ainsi que de vous donner une transparences sur les frais effectifs et potentiels. Veillez cependant à vérifier fréquemment les frais qui vous sont facturés pour vos prestations bancaires et à demander des éclaircissements en cas de doute.

 

Conseil : Lorsqu’il s’agit de frais bancaire, on ne le sait que rarement mais les banques sont soumises à de nombreuses obligations légales. N’hésitez donc jamais à contacter votre banque pour demander plus de transparence sur les frais qui vous sont appliqués.

Les autres comparateurs