Malgré les efforts déployés par les établissements bancaires pour attirer de nouveaux clients, moins d’un Français sur vingt change de banque chaque année. Une certaine inertie semble donc devoir régner dans ce domaine. Beaucoup de gens redoutent l’ampleur des formalités administratives induites par un changement de compte bancaire. Récapitulons les 3 étapes clés d’un transfert effectué dans les règles de l’art …

Changer de banque

Première étape : ouvrir un nouveau compte bancaire

Avant de procéder à la clôture de l’ancien compte bancaire, il convient bien entendu de s’assurer que l’on est en mesure d’en ouvrir un nouveau. Prenez rendez-vous dans l’agence de votre choix, et munissez-vous des pièces exigées pour l’ouverture d’un compte. Il s’agit dans la plupart des cas d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile datant de moins 3 mois. Une fois ces documents vérifiés, votre nouveau conseiller financier vous fera signer une convention de compte, véritable cadre légal des relations qui vous unissent à votre nouvelle banque. Dès lors, plus rien ne s’oppose à la remise de votre RIB, numéro d’identification unique attribué à votre compte bancaire.

Deuxième étape : informer les différents organismes de votre changement de compte

C’est probablement l’étape que la majorité des gens considèrent comme la plus fastidieuse. Il s’agit de faire transférer les différents virements et prélèvements automatiques rattachés à votre compte bancaire. Au menu de cette étape cruciale, n’oubliez pas d’informer votre employeur, votre caisse de sécurité sociale et votre mutuelle. Puis vous aviserez de votre changement de compte bancaire votre fournisseur d’accès à internet, votre opérateur de téléphonie mobile, votre fournisseur de gaz et d’électricité… La liste n’est bien entendu pas exhaustive. Munissez-vous de votre plus beau papier à lettres, car toutes ces démarches doivent être effectuées par écrit ! Si pour un raison quelconque vous êtes dans l’impossibilité de procéder vous-même à ces démarches, sachez qu’il existe au sein de chaque banque un service d’aide à la mobilité bancaire. Il peut accomplir en votre nom ces formalités, gratuitement.

Troisième étape : demander la fermeture de votre ancien compte bancaire

Une fois ouvert votre nouveau compte, vous devez procéder à la clôture de l’ancien compte bancaire. On vous demandera probablement dans un premier temps de laisser une provision sur l’ancien compte bancaire, pour faire face aux éventuelles échéances qui seraient susceptibles de se présenter. Lorsque toutes vos dettes auront été apurées de façon certaine, la clôture du compte pourra être effectuée. Pour cela, vous devrez adresser un courrier à votre banque d’origine. La fermeture de l’ancien compte sera en théorie effective dans les 10 jours qui suivent la réception de votre courrier. Quelques mois après la clôture d’un compte bancaire, il n’est pas rare de s’apercevoir qu’on a oublié d’informer un organisme. Pas de panique, il vous suffira alors de remédier par écrit à cet oubli. Dans la plupart des cas, cela se solde sans complication particulière.