Le livret A en 4 points faciles à comprendre (+2 bonus) !

Le livret A est un produit d’épargne contrôlé par le gouvernement qui fixe un plafond et un taux d’intérêt d’année en année. Le livret A existe depuis 1818 et reste la solution d’épargne la plus utilisée en France.

Malgré son existence de près de deux siècles, le livret A suscite beaucoup de questions chaque année.

“Quel est le nouveau plafond du Livret ?”

“Son taux d’intérêt a-t-il changé ?”

“Comment calculer les bénéfices générés ?”

Le plafond du Livret A

Le plafond du Livret A (comme son taux d’intérêt) est fixé par l’état (par le ministre en charge de l’économie). Ce dernier évolue au fil du temps pour s’adapter à l’environnement économique du pays.

Malgré une promesse de Francois Hollande en 2012 de doubler ce montant pour atteindre 30’600 euros, le plafond restera vraisemblablement aux alentours de 20’000 à 25’000 euros à terme.  

Le plafond pour 2017

En 2017, la limite supérieure des versements sur le livret A sera de 22’950 euros. Ce montant reste inchangé par rapport à 2016.

La dernière modification de ce plafond date du 1er janvier 2013. Le plafond avait alors été revu à la hausse de 25%, suite à une augmentation similaire l’année précédente.

Il est à noter que ce plafond fixe la limite maximum des versements durant l’année. Le montant total en fin d’année peut donc dépasser ce plafond suite aux intérêts perçus et à la capitalisation.

Y a-t-il des différences entre les banques ?

Non, il n’y en a aucune !

Depuis le 1er janvier 2009, toutes les banques ont la possibilité de vendre un livret A à leurs clients. Ces livrets suivent tous strictement les caractéristiques définies par l’état concernant ce produit financier.

Avant 2009, seul un petit nombre de banques (la Caisse d’épargne, le Crédit mutuel et la Banque postale) avait la possibilité de distribuer ce produit. C’est pour supprimer cet avantage incorrect que l’état a décider d’étendre la possibilité de distribution à l’ensemble des banques en France.

Le taux d’un Livret A

Tout comme pour le plafond, le taux d’intérêt du livret A est fixé au niveau étatique. Il est donc appliqué de manière similaire pour l’ensemble des banques de France.

Le taux pour 2017

En 2017, le taux du livret A restera stable par rapport à sa valeur établie en août 2015. Les placements effectués dans ce cadre bénéficieront dont d’un taux d’intérêt de 0.75%.

Le taux d’un Livret A peut-il varier ?

Oui, il peut varier et il varie ! Le taux de rémunération des Livret A est passé de 1.25 % en décembre 2009 à 0.75 % pour 2017 en passant par des valeurs records à 2.25%.

Si l’on remonte suffisamment loin, le taux du Livret A s’élevait même à plus de 8% (dans les années 80).

Le graphique ci-dessous montre l’évolution de ce taux (la ligne verte) en comparaison avec différents indicateurs économiques (l’inflation et le taux monétaire directeur).

 

Taux du livret A entre 2019 et 2016

Evolution du taux d’intérêt lié au livret A (source : Banque de France, Observatoire de l’épargne réglementée)

Comment se compare-t-il avec les autres produits d’épargne ?

La comparaison des taux du livret A avec ceux enregistrés dans d’autres contextes (géographiques ou d’autres produits d’épargne) indique un avantage systématique pour le Livret A français.

Le graphique ci-dessous montre une comparaison avec les taux moyens des livrets ordinaires (les alternatives au livret A) ainsi qu’une comparaison avec un indicateur de référence (le taux monétaire directeur en l’occurence).

Dans les deux cas, on constate un taux supérieur pour le livret A. Si la moyenne des taux de livrets ordinaires peut dépasser le livret A par moment, il est important de garder à l’esprit la nature déductible (fiscalement) du livret A, ce qui lui confère un avantage supplémentaire comparés à certains produits non-déductibles.

 

Taux du Livret A comparé aux taux des livrets ordinaires.

Comparaison du taux d’un livret A et de celui des livrets ordinaires (source : Banque de France, Observatoire de l’épargne réglementée)

 

En effectuant une comparaison géographique (graphique ci-dessous) on constate également des taux de rémunération plus importants pour les dépôts français, comparés aux taux de dépôts dans la zone euro.

 

Comparaison des taux de rémunération en Europe

Comparaison des taux des dépôts en Europe (source : Banque de France, Observatoire de l’épargne réglementée)

Comment calculer l’intérêt d’un livret A ?

“Je ne comprends pas comment calculer l’intérêt de mon livret A. Quel est le principe ?”

Etes-vous dans le même cas ? Ne vous en faite pas, vous n’êtes pas seul(e) !

En réalité, bien que la formule du calcul d’intérêt soit relativement simple, bon nombre de personnes ne savent pas comment leur banque est arrivée au résultat obtenu en fin d’année. Voici donc un petit rattrapage sur l’intérêt et son calcul.

Principe et calcul de l’intérêt

Il existe deux grands types d’intérêts : les intérêts débiteurs et les intérêts créditeurs. Dans le premier cas, il s’agit de montants prélevés par la banque en cas de solde négatif alors que le second désigne les montants versés par la banque, dans le cas d’un solde positif.

Dans le cas d’un livret A, il s’agit habituellement d’intérêts créditeur puisque votre solde est usuellement positif.

Calcul de l’intérêt sur une année entière

Le calcul de l’intérêt sur une année entière est le plus simple à effectuer. Il suffit de multiplier la somme versée sur le compte par l’intérêt.

Dans le cas d’une somme de 1’000 euros et du taux appliqué en 2017, le calcul se présenterait de la manière suivante :

1’000 x 0.75 % = 7.5 euros

Votre solde se monterait donc à 1’007.5 euros en fin d’année.

Calcul de l’intérêt sur une année partielle

Dans le cas de versement effectués en cours d’année, il convient de tenir compte de la temporalité de ces versement. L’intérêt est alors perçu au pro rata de la durée pendant laquelle votre argent sera sur le livret A.

Dans le cas d’une somme de 1’000 euro versée au bout de trois mois, le calcul se présenterait de la manière suivante :

1’000 x 0.75 % x (12-3)/12 = 5.625 euros

Dans ce cas, le “12-3” représente le nombre de mois restants et le valeur du compte en fin d’année serait de 1’005.625 euro.

Dans cet exemple, on se rend compte de l’importance du temps dans les versements sur un livret A et les intérêts en résultant.

Les calculateurs d’intérêt en ligne (simulateurs livret A)

Dans la pratique, il est probable que vous effectuiez plusieurs versements durant l’année, ainsi qu’une série de prélèvements. Cela complique le calcul bien que chacune de ces opérations puisse se calculer au moyen de la logique développée ci-dessus.

Afin de vous faciliter la tache, des calculateurs en ligne existent. Vous les trouverez facilement en tapant la requête “Calcul d’intérêts du livret A” dans Google. En voici quelques exemples :

Le rôle du Livret A dans l’épargne ?

Le livret A est un produit d’épargne idéal puisqu’il cumule les avantage fiscaux et en termes d’intérêts, tout en permettant des retraits à tout moment.

Pour les plus férus d’entres vous, un descriptif complet est disponible sur le site legifrance. Nous abordons cependant deux aspects importants de ce livret : l’exonération d’impôt et la rémunération particulièrement intéressante.

L’exonération d’impôts

Lorsque l’on parle d’exonération d’impôts pour le livret A, il faut comprendre par là que les intérêts générés par ce produit ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Un “détail” supplémentaire : ces mêmes intérêts ne sont pas non plus soumis aux prélèvements sociaux.

La rémunération attrayante

Comment nous l’avons mentionné dans la section liée aux taux d’intérêts, les livrets A ont un taux globalement supérieur aux autres livrets. Les produits français sont également mieux rémunérés en moyenne que dans le reste de la zone Euro.

Cette rémunération supérieure, combinée à l’exonération fiscale (et sociale) de cette rémunération font du livret A un excellent produit dans le cadre d’une activité d’épargne.

Qui souscrit à un livret A en France ?

Dans son enquête 2016, l’Insee nous renseigne sur les habitudes des Français en matière de gestion du patrimoine.

Voici ce qui en ressort :

Le livret A de 1998 à 2015

En 1998, 64.4 % des Français en zone métropolitaine étaient détenteurs d’un Livret A (ou d’un livret bleu à l’époque).

En 2004, ce pourcentage tombe à 57 % pour remonter à 68.3 % en 2010.

En 2015 (année à laquelle se termine l’enquête, cette proportion grimpe jusqu’au chiffre record de 75.8%.

Ces fluctuation sont normales et suivent la capacité d’épargne des Française en fonction du contexte économique. Les LDD (ex-Codevi) suivent quant à eux une évolution inverse. Quand le Livret A prend plus d’importance, le LDD en perd et inversement. Il en va de même pour le LEP.

Les tranches d’âge les plus concernées

En termes d’âge, l’adoption est logiquement maximum dans les tranches d’ages plus faibles. On constate cependant un petit pique pour la tranche des 60 à 69 ans.

Les taux d’adoption pour la France entière (en 2015) sont les suivants :

  • Moins de 30 ans : 80.8 %
  • de 30 à 39 ans : 82.8 %
  • de 40 à 49 ans : 78 %
  • de 50 à 59 ans : 71.3 %
  • de 60 à 69 ans : 73.6 %
  • 70 ans et plus : 71 %

Famille et Livret A

En ce qui concerne les situations familiales, ce sont sans surprise les couples avec enfants qui voient le plus haut taux d’adoption avec 81.9 %.

Ces derniers sont suivis de couples sans enfants (79.8 %) et quasiment ex aequo des personnes seules (69.9 %) et des familles monoparentales (69.3 %).

Ce qu’il faut retenir sur le Livret A

En résumé, le livret A est un instrument financier qui est parfaitement adapté à l’épargne et qui est largement utilisé par les Français. Il est d’ailleurs plus avantageux que ce dont peuvent bénéficier nos voisins de la zone Euro.

Ses conditions particulièrement favorables tant sur le plan de la rémunération que de la défiscalisation participent grandement à son fort attrait.

Conditions du Livret A

Les principales conditions évoquées dans cet article et liées au livret A sont les suivantes :

  • Un taux d’intérêt pour 2017 fixé à 0.75 %
  • Un plafond (pour les versements dans l’année) de 22’950 €
  • Une absence d’impôts et de prélèvements sociaux sur les intérêts
  • Une très large popularité due au fait que le livret A est accessible à tous
  • Un produit proposé par toutes les banques, sans différences de traitement

Les principaux avantages

Les principaux avantages du Livret ont largement été évoqués dans cet article. Les principaux avantages sont :

  • Un taux d’intérêt préférentiel
  • Une exonération d’impôts et de prélèvements sociaux pour ces intérêts
0 Shares
Share
Share
Tweet
+1

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer