Si l’offre des comptes chèques est bien plus simple que les solutions de comptes épargne, il existe néanmoins quelques grandes catégories de compte courants (ou compte chèque, ou encore compte à vue).

Dans tous les cas, le principe d’un compte chèque reste de permettre à l’utilisateur d’effectuer l’ensemble des opérations financière de base de la vie de tous les jours (réception d’un salaire, payement, …).

Les comptes chèque (ou comptes à vue) sont les comptes de base d'une relation bancaire.

Si le compte chèque reste l’un des produits bancaire les plus simple, il existe néanmoins quelques grande catégories de comptes à vue.

Les comptes chèques “traditionnels”

Les comptes courants “traditionnels” se divisent en 3 sous-catégories : les comptes individuels, indivis et joint. Le principe de ces compte reste le même, seul les contractants changent.

Le compte chèque individuel

Le compte chèque individuel est le compte courant le plus classique. Il s’agit d’un compte à vue utilisé par une seule personne physique (par opposition à une personne morale, désignant une société).

Il peut occasionnellement y avoir plus d’une personne autorisée à faire des transaction, dans le cas où le titulaire du compte établi une procuration pour un tiers.

Le compte chèque indivis

Le compte de chèque indivis est composé de ce que l’on appelle des “indivisaires”. Il s’agit de plusieurs personne ouvrant un compte ensemble et pour lequel la signature de l’ensemble des indivisaires est requise.

Dans ce cas, les co-titulaires du compte doivent toujours se coordonner pour pouvoir effectuer des transaction à l’aide du compte de chèque indivis.

Le compte chèque joint

Comme son nom peut le laisse sous-entendre, le compte joint est fréquemment utilisé dans le cadre de couples. Il s’agit d’un compte ouvert à plusieurs et pour lequel chacun des titulaires peut engager des transactions seul.

Dans le cas où le compte de chèque joint serait négatif, c’est l’ensemble des titulaires qui répond solidairement à la dette générée.

Les comptes chèques pour mineurs

Pour les jeunes de moins de 18 ans, il existe deux types de contrats : les contrats pour moins de 16 ans et ceux pour moins de 18 ans.

Comptes chèque pour moins de 16 ans

Avant 16 ans, il est possible de contracter un compte chèque, mais ce dernier sera sous l’entière responsabilité des parents (ou du responsable légal).

Le compte ne permettra pas d’opération proprement effectuées par le jeune de moins de 16 ans.

Comptes chèque pour moins de 18 ans

A partir de 16 ans (entre 16 ans et 18 ans), il est possible d’obtenir un compte propre. Usuellement, les versement et les retraits peuvent être effectué par engagement uniquement du jeune. La question de l’émission d’un carnet de chèque est par contre soumise à l’approbation d’un responsable légal.

Les comptes professionnels

La dernière catégorie de compte chèque s’adresse aux professionnels (tant aux entreprises qu’au professions libérales). Dans ce cas, le compte chèque (fréquemment appelé compte courant) sert à encaisser les recettes de l’activité et à payer les factures qui y sont relatives.

Le compte chèque professionnel suit la même logique que les comptes chèques privés. Les professionnels désireux d’élargir leur panel de prestations bancaires ajoutent souvent des produits complémentaires aux prestations de base du compte chèque (ligne de crédit, …).