Vous êtes en couple et avez envie de gérer tout ou une partie de votre argent de manière commune ?

Les comptes joints son largement utilisé dans ce cas, même s’il ne s’agit pas de leur seule utilisation.

Avec un compte l’utilisation d’un compte commun viennent deux aspects : une simplification du quotidien, mais aussi une responsabilité commune.

Cette page vous informe sur les fondamentaux de ce type de compte.

Le compte commun ou compte joint peut être utilisé à deux ou à plusieurs.

La responsabilité est alors égale pour tous les souscrivants.

Quel est le fonctionnement d’un compte joint?

On parle parfois de compte “Monsieur et Madame” pour les comptes collectifs et de “Monsieur ou Madame” pour les comptes joints.

Il existe 2 types principaux de comptes joints : les compte “et” (le compte collectif ou “compte indivis“) et les compte “ou” (le compte joint).

Dans le premier cas, chacun des co-titulaire peut agir de manière individuelle. Dans le deuxième, il faut toujours avoir l’accord de toutes les parties pour effectuer une opération.

La notion de solidarité passive est une clause contractuelle supplémentaire qui permet à la banque de réclamer un éventuel découvert à un seul des co-titulaire.

Compte commun / joint

En France, 63 % des couples gèrent leur argent en commun. Cela laisse à supposer une utilisation environ équivalente des comptes joints.

En France, on constate que 63 % des couples en ménage décident de partager leurs revenus et la gestion de ces revenus (source : Insee).

En Europe, les espagnols et les portugais sont largement en tête, avec un partage choisi par près de 90% des couples.

Partager cette statistique :

Définition : qu’est-ce qu’un compte joint ?

Le compte joint (ou compte commun) est un compte bancaire classique géré de manière collective. Son utilisation permet de déposer et utiliser des fonds en commun, dans une confiance réciproque entre cotitulaires.

Avantage du compte commun

L’avantage principal d’un compte commun est logistique. Il permet de gérer à 2 ou plus les avoirs mis en commun.

Habituellement, les couples qui optent pour un compte commun gardent également un compte propre pour les dépenses personnelles de chacun.

Opérations de compte

De manière générale, un compte joint fonctionne de la même manière qu’un compte bancaire standard.

Ouverture de compte

L’ouverture d’un compte commun suit la même logique que celle d’un compte bancaire traditionnel.

Une convention de compte est établie en présence de tous les co-titulaires.

Ces derniers n’ont pas besoin d’avoir de liens de parenté spécifiques et leur nombre n’est pas restreint.

Un compte courant ou un compte épargne peuvent être joints. Il n’est cependant pas possible d’ouvrir un livret joint.

Astuce : vous pouvez désigner un responsable unique en cas de défaut de paiement lors de l’ouverture de compte.

Cela permettra de limiter l’interdiction bancaire à une seule personne au cas où cela devait arriver.

Désolidarisation compte join

Il est possible de demander une désolidarisait à tout moment. Pour se faire, il suffit d’envoyer un courriez recommandé à votre banque. Cette dernière bloquera immédiatement le compte pour procéder à la désolidarisation.

Dans les faits, vous devriez penser  une désolidarisation dès que vous avez l’impression que la gestion du compte n’est plus dans votre intérêt.

Il est toujours plus facile de rejoindre un compte commun par la suite que de regretter de ne pas avoir demandé de désolidarisation.

Cloture de compte

Cloturer un compte joint nécessite 2 conditions :

  • que le solde ne soit à 0
  • que tous les titulaires soient d’accord
La clôture d’un compte joint peut être pénible.

Pourquoi ?

Simplement parce qu’il faut l’accord des deux (ou plus) titulaires de compte pour pouvoir terminer la relation bancaire.

Il en va de même pour les éventuelles dettes constatées lors de la fermeture du compte. Tous les titulaires de compte doivent d’en acquitté solidairement avant de pouvoir clôturer le compte.

Comparatifs des autres comptes et livrets