Les banques en ligne ne lésinent pas sur les moyens publicitaires déployés pour attirer de nouveaux clients. Le principal argument mis en avant concerne les tarifs. Les banques en ligne sont réputées, à juste titre, moins chères que les établissements traditionnels.

Mais qu’en est-il réellement des frais imposés par ces acteurs du web ? Petit tour d’horizon instructif pour le consommateur…

Les frais liés à la tenue de compte : un bon point pour les banques en ligne

Les frais liés à la gestion du compte courant dans une banque en ligne sont en général très bas. La grande majorité des acteurs du secteur proposent même la gratuité dans ce domaine ! Cette politique agressive en termes tarifaires séduit un nombre croissant de clients chaque année. Elle constitue le moteur principal du développement des banques en ligne.

Mais comment ces établissements peuvent-il à ce point baisser les frais liés à la gestion de votre compte courant ? Et cela se fait-il au détriment de la qualité de service ? La réponse à ces questions est liée à la nature intrinsèque des banques en ligne. En effet, contrairement aux établissements traditionnels, les banques online ne disposent pas d’un réseau d’agences physiques.

Elles effectuent donc des économies drastiques, liées notamment à la réduction des effectifs. Leurs coûts de fonctionnement étant réduits, elles peuvent proposer à leurs clients un service de qualité comparable à prix réduit.

Les frais liés aux moyens de paiement : un bilan mitigé pour les banques en ligne

Les cartes bancaires standards sont en général gratuites dans les banques en ligne, sous condition de revenus et d’épargne. En d’autres termes, si votre salaire atteint le montant requis et que vous consentez à placer vos économies sur votre compte online, votre carte bancaire ne vous coûtera pas un euro !

En revanche, il faut savoir que les cartes bancaires haut de gamme sont quant à elles payantes, et les tarifs sont comparables à ceux des établissements traditionnels. Le constat est également mitigé en ce qui concerne les chéquiers. Si l’envoi simple par courrier de votre chéquier ne vous coûtera rien, les banques online facturent en revanche l’envoi en courrier recommandé RAR.

C’est une donnée à prendre en compte, et qui est bien souvent ignorée par la plupart des consommateurs. Enfin, il faut noter que l’assurance en cas de perte ou de vol des moyens de paiement est également payante dans une banque en ligne. Là encore, les tarifs ne sont pas nécessairement plus attractifs que ceux proposés par les grands établissements traditionnels.

Frais banque en ligne

Les frais en cas d’incidents: le point noir des banques en ligne

En cas de dépassement de votre découvert autorisé ou de chèque sans provision, vous vous exposez à des frais d’intervention de la part de votre banque en ligne. Et ceux n’ont rien à envier aux banques historiques ! Loin s’en faut…

L’explication est simple. Dans une banque en ligne, par définition, la relation est dématérialisée. Le client débiteur est donc affranchi de la honte éprouvée, lorsqu’il faut rencontrer physiquement un conseiller financier. Les frais d’intervention jouent un rôle essentiellement dissuasif …